À propos

Bio

Viviane Sagnier est née en 1994. Nourrie par des études éclectiques, elle se tourne finalement vers les arts textiles, mue par ce besoin de toucher : le fil, la laine, la matière.
 
Très vite intéressée par le lien à l’autre, elle s’attache à proposer un temps, un espace, où la frontière entre public et oeuvre s’efface.
 

Son travail s’articule autour de matériaux textiles naturels ou mis au rebut, ouvrant un monde à la lisière entre le monochrome et la nuance.

Il existe plus d’une manière de raconter des histoires.
 Chez Viviane Sagnier, jeune femme férue de littérature, l’envie de prendre un chemin de traverse mène vers des récits ne tenant qu’à un fil.
 Tout à la fois Schéhérazade et Pénélope, elle imprime ses émotions, sculptant des paysages laineux, brodant de blancs récits à la poésie omniprésente, concoctant de savantes potions colorées. Elle s’emploie à chaque instant à enchanter la matière.
 Qu’on ne s’y trompe pas, si le voyage est doux et simple pour ceux qu’elle invite à regarder, il est semé d’embuches, de luttes et de ténacité pour celle qui mène la barque avec sa passion comme guide, explorant ses territoires textiles avec talent et opiniâtreté, le tout pour notre plus grand bonheur !
E. A. Bridier

Expos

  • Matières à voyager / exposition collective / Porte de Versailles, Paris. / A venir
  • É.E.S / exposition collective / Du 15 janvier au 8 mars  2020 / La commanderie des templiers, Elancourt (Ile de France) / Commissariat : Association Erhia.
  • Émotions Électives / exposition personnelle / Du 18 au 23 février 2020 / Galerie Art Rencontre, Eaubonne (Ile de France)
  • Miniartextil / exposition collective/ Automne 2019 / Como (Italie)

Parcours

  • 2018 / Diplôme des Métiers d’Art Textiles / broderie | La Source / Nogent sur Marne | Mention Excellent
  • 2016 / Licence d’histoire de l’art / arts décoratifs | Université Blaise Pascal / Clermont-Ferrand
  • 2014 / Classe préparatoire aux Grandes Écoles littéraire Lettres classiques | Lycée Chateaubriand / Rennes

Note d'intention

Il est des temps troublés où le monde divague. Où l’humanité prend le tournant de sa contradiction, où l’humain se renie, abandonne ce qui le retient dans le giron du beau, du partagé, du doux.

Cet instant où l’introspection se fait nécessaire, où l’unique manière de croire en l’autre est d’abord de plonger en soi. Où l’envie se fait nécessité : offrir à l’autre ce qui se perd dans cette multitude distanciée.
Penser ma pratique comme un passage, une échancrure dans le temps commun et collectif. Un parti pris comme une main tendue, où l’espace de l’oeuvre se fait lieu de vie et de respiration.

Une envie de créer un monde en marge – refuge. Univers achrome, où la couleur s’efface pour laisser place à la nuance. Monde tactile – où plonger le corps, abandonner l’esprit. Espace, où prendre le temps de revenir à son intime humanité.

Donner du temps à la matière. Dialogue.
Laisser s’instaurer cette entente profonde entre le matériau et la main.
Se laisser guider par les mille possibilités d’une matérière laissée libre de vivre.

Interroger le rapport à l’autre : cet humain inconnu de soi, ce différent. Observer les émotions qui jaillissent, se déploient, prennent place.
Se laisser bercer par ce qui naît au creux de l’intime.
Rentrer dans l’invisible palpable.

Proposer au regardant un espace : à mi chemin entre soi et l’oeuvre, un temps, un lieu, une aura. Une expérience interactive et émotionnelle entre un monde de fibres et l’intériorité du soi.
Abandonner pour un temps le dehors.

Je voudrais ouvrir une porte entre l’incommensurablement intime de l’artiste et le si profond de celui qui se saisit de l’oeuvre.

/ 2020

Atelier

© Loine Desenclos